Aménagements : code de la route

CODE DE LA ROUTE ET ACCESSIBILITÉ 

En Octobre 2011, une convention a été signée avec la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routière et trois associations (APEDA France et Avenir Dysphasie France) dont la FFDys (Fédération Française des Dys regroupant des associations destinées aux troubles d’apprentissage notamment la dyslexie, la dysphasie et la dyspraxie).

Mise à jour le 4 mars 2020 – 1ère publication 28/01/2012

Cette convention permet aux personnes touchés par un trouble spécifique du langage oral et/ou écrit (dyslexie et/ou dysphasie) de passer l’épreuve du code de la route dans des sessions particulières. Elles seront alors rattachées automatiquement (après acceptation de leur demande) aux sessions d’examen du code pour personnes de langues étrangères. Autrement dit, elles pourront bénéficier :

–       d’un temps plus long donné à la passation

–       d’une relecture à haute voix.

Les personnes dysphasiques et ayant la pratique de la langue des signes pourront être admises à passer les épreuves lors des sessions pour les personnes sourdes ou malentendantes.

Des sessions aménagées du code de la route pour les dys

Pour qui ?

Les sessions aménagées du code de la route concernent les dyslexiques, les dyspraxiques et les dysphasiques.

Les candidats dysphasiques et/ou dyslexiques et/ou dyspraxiques peuvent passer l’épreuve théorique générale dans ces séances spécifiques à la condition qu’ils présentent à l’expert leur pièce d’identité accompagnée de l’un des trois documents suivants :

Comment ?

Deux cas : soit vous êtes inscrits dans une auto-école, soit vous vous présentez en candidat libre.

Si vous êtes inscrit dans une auto-école, 

Votre auto-école doit demander une place dans une ETG (Épreuve Théorique Générale) spécifique.  Vous aurez besoin de l’un de ces documents :

  • une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou une reconnaissance de handicap obtenue auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et un diagnostic de dyslexie et/ ou de dysphasie et/ ou de dyspraxie ;
  • une reconnaissance d’aménagements aux épreuves nationales de l’éducation nationale au titre des troubles de l’apprentissage du langage écrit, du langage oral et/ ou écrit et/ ou de l’acquisition de la coordination ;
  • un certificat médical délivré depuis moins de six mois maximum, attestant d’un trouble spécifique du langage et/ ou de la lecture et/ ou de l’acquisition de la coordination et nécessitant un aménagement des conditions de passage de l’épreuve théorique générale ;

Si vous vous présentez en candidat libre,

Pour accéder à ces sessions spécifiques, les futurs candidats dys doivent  prendre rendez-vous avec un médecin agrée.

Muni de sa carte d’identité, il devra présenter à ce médecin l’un des documents suivants :

  • une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou une reconnaissance de handicap obtenue auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et un diagnostic de dyslexie et/ ou de dysphasie et/ ou de dyspraxie ;
  • une reconnaissance d’aménagements aux épreuves nationales de l’éducation nationale au titre des troubles de l’apprentissage du langage écrit, du langage oral et/ ou écrit et/ ou de l’acquisition de la coordination ;
  • un certificat médical délivré depuis moins de six mois maximum, attestant d’un trouble spécifique du langage et/ ou de la lecture et/ ou de l’acquisition de la coordination et nécessitant un aménagement des conditions de passage de l’épreuve théorique générale ;

Suis-je obligé de demander une session spécifique si je suis dys ?

Non, ces sessions spécifiques sont un choix libre du candidat. Il est souvent recommandé de passer une première fois l’examen du code de la route sans aménagement, excepté si la situation du futur candidat ne le permet vraiment pas.

Cette demande n’est donc en rien automatique, les besoins d’aménagement ou non dépendent donc de la situation personnelle du candidat.

Le jeune peut donc parfaitement, s’il le souhaite, passer cette épreuve théorique sans aménagement. S’il souhaite en bénéficier, il doit donc en faire la demande lui-même et remplir les conditions nécessaires pour pouvoir y accéder (soit en candidat libre, soit inscrit en auto-école).

En savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces sessions spécifiques, vous trouverez des informations supplémentaires dans les DDT (Direction Départementale des Territoires) ou dans les préfectures. Vous pouvez aussi vous rendez sur le site Service-Public.fr. Pour savoir quels aménagements en cas de handicap, cliquez sur le bouton ci-après :

Pour mieux se préparer les personnes touchées par un trouble spécifique du langage à cette épreuve théorique, certaines associations ont mis en place des stages de préformation, grâce au mécénat d’entreprise. Ces préformations ont commencé en 2011. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter la FFdys : Fédération Française des Dys

Allez sur le site de la FFdys : 

Qu'est-ce que la FFdys

La FFdys est la Fédération Française des Dys. Elle regroupe des associations locales et nationales dont l’objet est d’aider les personnes ayant un trouble dys (dyslexie, dyspraxie, dysphasie…) et qui ont adhéré à cette fédération. Son objet est de créer une collaboration entre toutes ces associations et d’être un interlocuteur privilégié auprès des pouvoirs publics. Pour connaître les associations adhérentes de votre département : connaître les associations adhérentes de mon département.

Des auto-écoles adaptées aux troubles dys ?

Certaines auto-écoles proposent des cours adaptés aux dyslexiques, dyspraxiques et dysphasiques. Les ECF (Ecole de Conduite Française) et notamment l’ECF de Lyon disposent de cours et d’une équipe formée. Mais ce ne sont surement pas les seuls… Pensez à demander à l’auto-école de votre quartier.