Le burnout parental : parlons-en !

Pour l'éviter

Le burn out parental touche bien plus de parents que nous pouvons le penser. Pourtant, nombreux sont les parents qui reconnaissent ressentir cet épuisement parental. Pourquoi ? Et vous, où en êtes-vous ?

Etre parent, une mission pas si facile

Qu’il est difficile d’admettre que l’on est épuisé par ses enfants. En effet, ces chères petites têtes blondes souvent tellement désirées ne devraient-elles pas nous apporter que du bonheur ?

«Je criais, je me fâchais, je n’avais plus envie d’être avec mes enfants et tout me coûtait. Et plus je me voyais faire ça, plus je me trouvais nulle.»
Extrait de Parents épuisés - Editions Eyrolles
Valérie DUBAND
burnout parental

PARENTS ÉPUISÉS

Stop à la surenchère émotionnelle et éducative pour éviter le burnout parental

2019 – Editions EYROLLES

Réussir ses enfants et être un « bon parent » sont devenus un devoir social. Or, être un parent exemplaire est tellement compliqué : Peut-on vraiment être un parent parfait ? Bien sûr, beaucoup d’entre vous en lisant cette question répondent « non bien sûr » et pourtant…

Combien d’entre vous justement espèrent l’être un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ? Combien se mettent la barre toujours plus haut, ne croient jamais être vraiment un « bon père » ou une « bonne mère » ?

Contrairement aux idées reçues, le burnout parental n’est pas exclusivement féminin. Les pères aussi sont touchés

Le burn out parental, parlons-en !

« Fatiguée, épuisée, je voudrais enfin être délivrée… « 

Sylvie, maman de deux enfants dont un adolescent.

Vous êtes un parent épuisé et vous avez besoin d’être aidé ? 

Participez à un groupe afin de l’éviter ou pour sortir du burnout parental.

Pourtant déjà fatigué(e), vous aimeriez en faire encore plus. Ce n’est jamais assez, malgré tout ce que vous faites déjà, vous avez cette impression que ce n’est jamais comme il le faudrait, que les autres font ou feraient sûrement mieux que vous… et pourtant vous en faites déjà trop. Un sentiment de culpabilité vous envahit. Vous ne savez plus comment faire autrement. Vous avez l’impression d’être pris(e) dans un engrenage et vous en savez plus comment faire pour en sortir.

Se pose alors la question de savoir comment faire pour l’éviter ?

Je vous propose plusieurs points pour vous guider dans votre recherche de solutions

Parents épuisés

Un guide pratique qui propose des aides concrètes pour éviter le burnout parental et pour vous soutenir dans votre rôle de parent.

Des articles pour mieux comprendre le burnout parental

Trouver des pistes pour répondre à la question « comment faire pour l’éviter ? »

Parents épuisés : le burnout parental

Le burnout parental : parlons-en !

 

Pour l’éviter

S’il est maintenant admis de parler de burnout professionnel, le burnout parental est, quant à lui, souvent passer sous silence. Et pourtant, il existe bien ! Les parents épuisés, qui se sentent vidés, avec une impression d’être au bout du rouleau sont bien une réalité.

Des parents épuisés …. à bout de souffle

Le rôle de parent est devenu une véritable fonction et une fonction explosive. L’enfant est devenu un élément central dans la vie des parents. Être un « bon père » ou une « bonne mère » est devenu une priorité. Or, les parents épuisés ont souvent un véritable sentiment d’incompétence et des sentiments négatifs de leur rôle parental.

« Courir tout le temps : courir pour sortir du travail, courir pour le récupérer rapidement après l’école pour ses séances de rééducation, vite rentrer à la maison parce qu’il y a les devoirs. Les devoirs, ça dure des heures… J’en ai des crampes d’estomac rien que d’y penser. Courir, courir… avec cette impression que le temps passe trop vite, qu’on n’a jamais le temps de rien.»

Extrait de Parents épuisés – Editions Eyrolles

Valérie DUBAND

Aujourd’hui, les parents doivent mener de front une vie professionnelle (par envie ou par nécessité), une vie familiale, et également une vie amicale et sociale. Si la proposition semble alléchante, elle nécessite de faire tenir toutes ses vies dans une seule vie : un véritable défi quand on y pense !

Une société de plus en plus exigente

Les médias, les blogs, les journaux, les livres, appuyés par les études scientifiques martèlent leurs bons conseils pour être de bons parents.

Les enfants doivent donc manger au moins 5 fruits et légumes par jour… sans pesticides et que vous aurez (bien sûr) pris le temps de cuisiner car manger sain, c’est important. Il faut aussi qu’ils pratiquent une activité parce que c’est bon pour leur équilibre (à vous donc de vous organiser pour pouvoir les amener). Vous devez aussi être attentifs et aidants pour leurs devoirs car c’est leur avenir qui en dépend, aller dans des musées ou des expositions pour les enrichir et les ouvrir au monde… Mais ce n’est pas tout, vous devez apprendre ce que sont l’éducation et la communication non violentes, et surtout à adopter la « positive attitude » : éducation positive, pédagogie positive, discipline positive, pensée positive…

Bref ! Les parents se mettent alors à rêver à cet idéal ou plutôt on les a poussés à viser cet idéal qui doit faire leur bonheur et ceux de leurs enfants.

«Moi, je veux bien être positive avec Romain, mais ça ne tient pas dans le temps. Quand je suis obligée de répéter dix fois la même chose, forcément, je recommence à crier.»

Extrait de Parents épuisés – Editions Eyrolles

Valérie DUBAND

Les supers parents n’existent pas… et ils n’ont pas de supers pouvoirs

Face à cette pression vis-à-vis d’eux-mêmes, les exigences parentales deviennent irréalistes, car il est impossible d’être sur tous les fronts ! Ces parents éprouvent rapidement un fort sentiment de culpabilité : ils ne sont pas le parent qu’ils rêvaient d’être. Ils s’épuisent pourtant à vouloir être ce super parent. Petit à petit, la fatigue s’accumule, l’épuisement arrive. Le burnout pointe alors le bout de son nez.

Quels sont les signes du burnout et comment l’éviter ?


Les signes

LE BURNOUT PARENTAL : PARLONS-EN !

L’éviter ou s’en sortir


%d blogueurs aiment cette page :