Dossier sommeil : cycle éveil-sommeil (partie 2)

Comment fonctionne le cycle éveil-sommeil

(partie 2)

Mélatonine et cortisol

Notre horloge biologique est donc adaptée aux cycles de la lumière et de l’obscurité. Ces cycles sont des rythmes circadiens. C’est l’hypothalamus, dans notre cerveau, qui a un rôle important puisqu’il sécrète des hormones. Lorsque notre rétine est soumise à la lumière, notre cerveau secrète de la sérotonine, de l’adrénaline et du cortisol. Ces trois hormones nous mettent en activité. Lorsque nous percevons l’obscurité, notre cerveau se met alors à secréter de la mélatonine, de l’adénosine et des orexines.

Notre alternance éveil/sommeil serait donc liée à une inhibition réciproque des deux. Pour déclencher l’éveil, il faut donc inhiber le sommeil et inciter l’éveil et pour déclencher le sommeil, il faut inhiber l’éveil (autrement dit l’état de veille) et inciter activer le sommeil.

Le sommeil est un état durant lequel la vigilance est interrompue. L’état de veille est un état de non sommeil et la vigilance est l’état dans lequel nous sommes lorsque nous sommes réveillés. Notre état de vigilance varie selon les activités que nous réalisons, elle est en lien avec notre motivation.

Le manque de sommeil (en termes de quantité ou en termes de qualité) impacte notre vigilance. Plus notre état de vigilance est haut, plus la qualité de notre attention est bonne.


Comment fonctionne le cycle éveil-sommeil (Partie 1)


DOSSIER SOMMEIL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.