Les signes du burnout parental

Les signes du burnout parental

Beaucoup de parents sont fatigués. En effet, être parent n’est pas toujours si facile. Fatigués, épuisés ou en burnout parental ? Quels sont finalement les signes ou les symptômes du burnout parental ?

burnout parental dans la maison des maternelles
Cliquez pour écouter

Le podcast : Parents épuisés, comment s’en sortir ?

Dans ce podcast, vous allez entendre des témoignages de parents concernés, et des bons conseils pour tout mettre en œuvre pour s’en sortir ! 

Le burnout parental : qu'est-ce c'est ?

Le burnout parental est bien plus qu’une simple fatigue passagère qui s’effacerait grâce à un peu de repos et/ou quelques bonnes nuits de sommeil. La fatigue ressentit est un véritable épuisement. Les parents en burnout parental ont brûlé toutes leurs réserves d’énergie.

Les parents sont souvent des équilibristes balançant entre fatigue et moments positifs vécus avec leurs enfants. Mais cet équilibre est fragile et les parents se sentent alors souvent comme sur le fil.

signes du burnout parental

Qu’est-ce qui les fait alors basculer vers un burnout parental ? Quels sont les signes et donc les symptômes de ce burnout  parental ?

Les signes du burnout parental

Une fatigue chronique

Le premier signe visible est un épuisement avec une véritable impression d’être vidé de ses ressources tant physiques que cognitives. Les conséquences sont alors physiques, cognitives que psychologiques. Ils n’ont vraiment plus l’impression d’être de « bons parents ».

Un stress devenu chronique

Comme ils n’ont plus les ressources nécessaires, même les situations parentales qui peuvent paraître les plus anodines deviennent sources de stress. Ils n’ont plus l’équilibre émotionnel suffisant pour faire face aux situations quotidiennes et une petite colline à gravir peut devenir le mont Everest.

Les conséquences du burnout parental

Les conséquences de ce stress parental chronique se font alors rapidement ressentir :

  • Fatigue chronique : les gestes du quotidien sont réalisés en mode automatique et les parents ne trouvent plus de plaisir à les réaliser.
  • Distanciation avec les enfants : les parents cherchent à se protéger. Cette distanciation est un processus de défense. Ils fuient ou contournent les situations qu’ils ressentent comme stressantes.
  • Une auto-observation de leur rôle parental douloureuse : les parents vont réaliser une introspection personnelle. Lors de cette auto-observation, ils  jugent durement leur rôle de parent. L’image renvoyée par cette introspection est à l’opposé de celle qu’il voudrait être. Ils rentrent alors dans un véritable cercle vicieux qui accroît leurs situations de stress.
  • Un ancrage mnésique émotionnel négatif : les situations vécues poussent les parents en burnout à croire qu’ils ne sont pas à la hauteur et/ou qu’ils sont de « mauvais parent ». Ils perdent alors confiance en eux, et même l’estime d’eux-mêmes. Leur baromètre interne parental est faussé, ils ne ressentent plus de sensations de plaisir d’être avec leurs enfants. Cette absence ou manque de plaisir augmente encore leur impression d’être un « mauvais parent ». Ce ressenti entraîne alors une culpabilité car ils ont le sentiment de transgresser leurs valeurs. Ils pensent ne plus être sur le bon chemin et avoir mal agi… et ne voient pas comment s’en sortir.

Pour aller plus loin …

burnout parental

PARENTS ÉPUISÉS

Stop à la surenchère émotionnelle et éducative pour éviter le burnout parental

2019 – Editions EYROLLES

Disponible FNAC, AMAZON, DECITRE, EYROLLES

Un cercle vicieux difficile à enrayer

Le parent ne se reconnaît plus dans le rôle de parent qu’il avait souhaité d’être. Il a le sentiment d’être un « mauvais parent ». Il ressent une forte culpabilité. Plus il s’estime négativement, plus son stress augmente. Plus son stress augmente et plus les conséquences de ce stress continuent de l’épuiser : le burnout parental se profile alors.

Comment éviter le burnout ? Comment s’en sortir ? 

LE BURNOUT PARENTAL : PARLONS-EN !

L’éviter ou s’en sortir