Enfant difficile, parents dépassés, 5 astuces pour s’en sortir

Votre enfant est difficile et vous êtes des parents dépassés par ces comportements qui vous excédent : opposition, provocation, désobéissance… Comment faire pour éviter les crises ? Comment s’en sortir ?

« Il nous tient tête pour tout et nous répond en se moquant de nous. » – des parents dépassés

« Rien n’y fait, ni les menaces, ni les punitions… c’est même pire, les crises sont encore plus violentes. » – Un papa

Je venais de lui demander de ranger ses chaussures qu’ils avaient jetées au milieu du salon. Il a cassé la tasse toute neuve que je venais de m’acheter. Il est passé à côté et a fait semblant de ne pas le faire exprès. Il m’a regardée d’un air moqueur : « oups pardon ! »
– Une maman

Des parents dépassés : s’en sortir !

Nombreux sont les adultes qui se sentent excédés face à un enfant opposant et provocant, d’autant plus s’il a un trouble oppositionnel avec provocation. Les parents sont souvent en première ligne dans ces situations où l’enfant les défie. Ils ont alors l’impression que s’est installée une sorte de lutte de pouvoir entre eux et cet enfant opposant. Des parents dépassés qui se demandent comment s’en sortir !

parents dépassés qui menacent un enfant difficile leur tirant la langue
Parents dépassés ? Comment faire autrement ?

Leur enfant sait, aussi, comment les faire disjoncter en quelques secondes et ne s’en prive pas. Crises en pleine réunion de famille, dans un magasin, provocations devant des tiers, les parents sont alors jugés incompétents à gérer leur enfant. Leur confiance en eux et leur estime d’eux-mêmes comme parents s’en trouvent affaiblies. Ils remettent en cause leurs compétences parentales, après avoir testé, complètement désabusés, fermeté, punitions, contraintes voire châtiments. Ils se sentent dépassés par le comportement de leur enfant et souvent ne savent comment faire.

« Les moments calmes sont des sursis. » – Une maman

Enfant difficile, comment les gérer ?

L’une des clés est de définir des règles claires (et cohérente) et de les appliquer de manière constante, quelles que soient les circonstances. Il convient alors de refuser d’argumenter votre décision ou demande lorsque le comportement est opposant. Coupez court à toutes discussions, car son terrain de jeu préféré est l’argumentation. Plus vous lui laisserez la possibilité de le faire, plus le comportement s’accentuera. Ainsi, vous échappez à toute négociation ou marchandage.

Une autre clé est de garder son calme et de conserver un ton de voix normal. S’il commence à hausser le ton, baissez le vôtre.

« Plus il s’agace, plus ça m’agace ; plus il crie, plus je crie fort…« 

Eduquer un enfant ayant un trouble oppositionnel nécessite une guidance parentale qui apportera les méthodes nécessaires permettant de lutter contre les comportements opposants ou provocateurs.

Comment gérer les comportements opposants ?

Vous vivez une période difficile avec votre enfant et vous êtes des parents dépassés par certains de ces comportements ? Vous vous demandez comment faire ?

Votre enfant est en pleine période d’opposition. Il vous dit « non » pour tout, refuse de faire ce que vous lui demandez, argumente pour éviter de faire, ou pour justifier ce qu’il n’a pas fait.

Votre enfant a un TDAH associé ou non à un trouble oppositionnel avec provocation. Vous avez bien essayé d’éviter qu’il ne s’oppose à vous, mais vous n’avez pas réussi à éviter cette opposition. Il commence à vous désobéir, refuse de faire ce que vous lui demandez. Comment éviter l’escalade ?

Faire la différence entre opposition et besoin

Mise à part dans le cadre d’un trouble oppositionnel avec provocation (TOP) ou durant les périodes d’opposition normales du développement de l’enfant, un enfant n’est pas opposant ou provocateur.

Quand un enfant s’oppose, il exprime souvent un besoin.

Il peut aussi ne pas avoir compris la règle. La demande n’est pas assez claire et manque d’informations. L’opposition peut aussi être réactionnelle lorsque :

  • l’enfant n’a aucune confiance dans la personne qui le sollicite
  • la demande n’a aucun sens pour lui
  • l’enfant trouve qu’il est sur sollicité
  • la demande est inacceptable (défiant les règles sociales et/ou la loi)

En premier lieu, les adultes peuvent alors rechercher si cette opposition a une cause.

5 conseils pour gérer les oppositions

Voici quelques conseils pour éviter d’être des parents dépassés et s’en sortir face à un enfant au comportement difficile.

1 – Etablir un contact avec lui :

Rapprochez-vous de lui et mettez-vous à sa hauteur. Ainsi, vous pouvez le regarder droit dans les yeux et capter toute son attention.

2 – Rééditez votre demande :

Expliquez clairement et de manière détaillée ce que vous attendez de lui, rappelez-lui les règles établies et proposez une alternative à votre demande.

Par exemple, vous voulez qu’il arrête de jouer à son jeu vidéo.

« Tu avais le droit de jouer pendant 15 minutes. Le temps de jeu est terminé, je vais éteindre le jeu maintenant. Est-ce que tu préfères aller jouer dehors un moment ou que nous cuisinions ensemble pour préparer le repas ? »

3 – Evitez les règles trop fortes :

Quand il est habituel que l’enfant s’oppose à quasiment toutes les demandes, il y a une forte tendance à vouloir sanctionner rapidement et fortement. Les sanctions sont souvent disproportionnées par rapport à la situation réellement vécue. Bien des parents (ou éducateurs) surréagissent à la première opposition ou provocations en formulant des menaces : « tu seras puni de jeux vidéo pendant toute une semaine ». Ces menaces sont souvent l’expression d’une accumulation émotionnelle et sont donc plus une réponse émotionnelle qu’une réponse raisonnée en rapport avec la situation.

4 – Tenez vos règles

Une règle est établie. Maintenez-la, quelle que soit la situation ou le contexte. A la maison, en extérieur, en public, la règle reste la règle.

Les enfants opposants savent que les adultes peuvent être gênés par leur comportement dans des lieux extérieurs au domicile ou lorsqu’il y a du monde. Maintenez les règles même dans ces situations qui peuvent paraitre inconfortables.

Les menaces démesurées sont rarement suivies de réelles réalisations. Vous l’avez menacé de ne plus jouer aux jeux vidéo pendant une semaine, mais vous avez cédé au troisième jour. L’ enfant apprend que la règle peut être modifié. Il a alors tout intérêt à s’opposer pour connaître les limites des règles établies.

Il est essentiel que l’enfant comprenne qu’il n’a aucune impunité.

5 – Privilégiez les récompenses

Les récompenses permettent d’activer le circuit de la récompense. Ce circuit est souvent déficitaire chez les enfants TDAH. Récompenser les comportements et attitudes positives favorise l’activation de ce circuit.

Les récompenses peuvent être des mots encourageants ou des remarques positives. Plus elles sont données (notamment dans un premier temps) rapidement après la réalisation de la demande ou de l’attitude positive, plus elle renforce le comportement positif par la suite.

Vous êtes un parent dépassé par les comportements de votre enfant et vous cherchez des solutions durables ?

En résumé

  • Rechercher si le comportement opposant a une cause.
  • En cas de comportement opposant :
  1. Etablir un contact visuel et/ou tactile pour capter l’attention
  2. Refaire sa demande en étant clair et précis
  3. Eviter les règles strictes et les punitions démesurées et/ou impulsives
  4. Maintenir les règles établies dans tous les contextes ou environnements
  5. Récompenser les comportements et attitudes positifs le plus rapidement possible

Encourager régulièrement et dès que possible.
Privilégier des moments de qualité pour renforcer vos liens.

Gardez confiance en vous pour éviter d’être des parents dépassés


Lectures conseillées

Gordon Thomas. Parents Efficaces aux Editions Marabout.

Nathalie Franc. Accompagner les parents d’enfants tyranniques : programme en 13 séances aux Editions Dunod


Ces autres articles pourraient vous intéresser

TDAH : comment gérer les comportements difficiles ?


Comment gérer un enfant TDAH dans le quotidien quand son comportement est difficile ? Combien de fois les parents d’enfant ayant un TDAH se sont posés cette question ? Leurs comportements sont souvent difficiles à vivre au quotidien : crises, colères, oublis, …. Alors comment faire ?…

Trouble Oppositionnel avec Provocation, c’est pas le top !

Il désobéit quasiment tout le temps, ignore vos demandes, lance des affaires à travers la pièce, répond, s’oppose, abîme, casse…  Qu’est que le trouble oppositionnel avec provocation ? Pourquoi est-il souvent associé à un TDAH ?

Le burnout parental, parlons-en !

Le burn out parental touche bien plus de parents que nous pouvons le penser. Pourtant, nombreux sont les parents qui reconnaissent ressentir cet épuisement parental. Pourquoi ? Et vous, où en êtes-vous ?

TDAH : Trouble Déficit d’Attention / Hyperactivité

TDAH est l’acronyme de Trouble Déficit de l’attention avec ou sans Hyperactivité. Il est un trouble neurodéveloppemental touchant 5% des enfants et 2,5% des adultes. Communément, il est souvent réduit au terme d’hyperactif et l’on parle plus couramment d’enfants hyperactifs que d’enfants ayant un TDAH. Mal élevé, mal éduqué, trop « bougeon », fatiguant, les qualificatifs ne manquent pas pour parler d’eux. 

Certains liens présents dans cet article sont dits « affiliés ». Si vous commandez directement les livres conseillés en cliquant sur le lien, je toucherai quelques centimes d’euros. Cela ne vous coûtera pas plus cher et c’est aussi une façon de me remercier pour les articles que je vous propose.

Comment je peux t’aider ?

01.

Rendez-Vous

Coaching ou consultation en individuel. Tu as des questions, toi ou tes parents, besoin de conseils, d’être guidé… Rencontrons-nous en tête à tête.

02.

Ateliers et stages

Coaching de groupe. Selon des thèmes définis, pour les enfants, ados, parents…

03.

Articles

Des articles de ce site pour trouver des conseils, des astuces, et des outils : quotidien, scolarité, aménagements….

Les derniers articles


Les derniers articles du blog Dysmoi, le blog des dys et des HP

Astuce lecture pour dyslexique

Quelle astuce lecture pour les dyslexiques ? Comment faire pour lire les infos trouvées sur Internet lorsque l’on est dyslexique sans fatiguer ? Lorsque l’on …
Lire la suite

Le burnout parental, c’est quoi ?

Le Centre Social L’Arboré-Sens, les associations et les communes de AMBACOURT, JUVAINCOURT, MAZIROT, MIRECOURT, POUSSAY, PUZIEUX, RAMECOURT, VILLERS vous proposent une soirée débat sur le …
Lire la suite

Favoriser l’accès à la lecture

Favoriser l’accès à la lecture DOSSIER Favoriser l’accès à la lecture permet d’envisager de faciliter la lecture, notamment lorsque des difficultés de lecture sont identifiées. Bien sûr, …
Lire la suite

Troubles neurodéveloppementaux

Ces troubles neurodéveloppementaux que l’on appelle dans le langage courant les troubles dys : la dyslexie, la dysorthographie, la dyspraxie, la dysphasie, la …
Lire la suite

Compenser la dyslexie

COMPENSER LA DYSLEXIE Troubles d’apprentissage Tu es dyslexique et tu recherches des solutions pour compenser ta dyslexie. Tu as des difficultés lorsque tu lis, lorsque tu orthographies, …
Lire la suite

Pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village.

A propos de moi

Je suis coach professionnelle depuis 2010.

Je vous accompagne pour vous aider à atteindre vos objectifs, à gravir vos marches, une à une, à votre rythme.

RETOUR A LA PAGE D’ACCUEIL ➔